03 octobre 1918

Publié le par Alain

Le 3 octobre 18


Bien Chère Margot


Aujourd'hui pas de lettre j'aurai peu être deux demain enfint j'espère votre santé à tous les 4 très bonne; pour moi le jour approche pour partire en convalécence.

Alors c'est samedi 5 que je passe la commission de convalaiçence. J'espère obtenire mon moi entier et le retour a Rouen pour passer le conseil de réforme.

Ma dernière plaits n'est pas complètement mieux mais d'ici lundi ce sera peu être terminer, enfint sa fait rien si ce n'est pas terminer je me send capable de faire mon pensement moi même.

J'ai eu des nouvelles d'Alfrede Bournaie, sa lettre à été controlée par l'autoriter militaire.

Heureusement qu'il n'y avait rien grave.

Ici un temp superbe depuis deux jours, c'est alors le vrai temp de vendange, j'espère que sa sen suivra durant mon séjour parmit toi.

Ma Petite Margot je te qui aujourd'hui en t'embrassant du plus profond du coeur ainsi que les Enfants et la maman.

Ton Mari qui t'aime pour la vie et te dit dans quelques jours.


E. Vallet

Publié dans blogduboucher

Commenter cet article