08 octobre 1918

Publié le par Alain

Le 8 Octobre 18


Bien Chère Margot


Aujourd'hui je n'ai pas de lettre mais hiers soir j'avais une du 3 alors j'en ai reçut 3 dans la journée j'an aurai peu être une autre ce soir.

Je sui heureux que tu save ce qu'il en ait mais ma tu envoyai mes chaussures tu m'en parle pas je devrai les avoire reçut maintenant je te disai de me les envoyer aussitôt ma lettre reçue j'en ai au pied qui me font mal et elle son un foi trop grande.

Alors le major ma regarder mes plaits ce matin, il me dit de rester au lit pendant 2 ou 3 jours, alors je vais l'écouter je me leverai juste pour aller au cabinet je mange dans mon lit.

(trou de souris)

je te le ferai toujours (...) à part cela, la santé est bonne, j'ai bonne appéti.

J'aurai certainement eu assez d'argent si j'avais parti hiers, mais j'en aurai pas assez maintenant pour attendre 8 ou 9 jours, je dépense plus que je gagne et cependant je ne fais pas de faulie même je me prive de bien des choses qui me ferait plaisire, j'ai acheter le petit ochet je ne pouvais guère faire autrement mais si javais su ne pas partire je l'aurai acheter plus tard.

Maintenant quand je partirai ta mère aura fini de vendanger, si il fait à Athée un temp comme ici vous aurez pas beau temp pour vendanger et ici il pleut tous les jours et il fait froid.

La commence à être complètement vide, nous sommes plus que 25 sur 41 nous ne sommes pas géner je (...) si sa durera longtemp comme cela.

Ma Petite Margot en attendant j'espère ce soir le plaisir de te lire et de te savoir en bbonne santé je te quitte en t'embrassant de tous coeur ainsi que les Enfants et la mamn et grand mère.

Ton mari qui t'aime pour la vie.


E. Vallet

Publié dans blogduboucher

Commenter cet article