27 octobre 1918

Publié le par Alain

Le 27 Octobre 1918


Bien Chère Margot


Aujourd'hui Dimanche j'avais un petit mot donc je te fais réponse . d'ater du 25 c'est des nouvelles fraiches mais pas longue. Enfint plus heureux de voire qu'il y à ammmeroliation à ta santé. je pense en prenant (illisible) jours tu m'annonce ta guérison complette.

Mais tu me laisse inquet sur la santé de ta mère qui est au lit je pense que tu ne me laissera pas plus longtemp dans l'inquiétude et que demain j'aurai une longue lettre me donnant plus de détail.

J'espère en attendant que ma lettre te trouve en meilleurs santé ainsi que la maman.

Pour moi nous verrons demain si il à un peu de guérison.

Ma Petite Margot je te quitte maintenant en t'embrassant du plus profond de mon coeur ainsi que les Enfants et la maman et la grand mère.

Ton mari qui s'ennuie qui voudrais maintenant être parmi vous.

E. Vallet


Surtout attention à ne pas attrapper de froid.

Encore de bons baisers.

Publié dans blogduboucher

Commenter cet article