18 novembre 1918

Publié le par Alain

Le 18 Novembre 1918


Bien Chère Margot


En réponse à ta lettre du 16 je sui très heureux de vous savoir tous en bonne santé, moi ont ma fait mes pensements aujourd'hui, sa ne va pas plus mal, au contraire plutot du mieux mais ce n'est pas encore fini aulieu de me faire mes pensements tous les deux jours ont me les fera plus que dans 8 jours, aprét sa ce tirera je pense à la fin faut bien conter encore plus de 15 jours, pour le moint ensuite il faudra que je reste quelques jours suplémentaires pour prendre des forces.

Vaut mieux que tu attende pour venir je préfère que tu vienne me chercher à Paris. Sa sera plus facile pour nous deux.

J'ai enfint eu des nouvelles de Cormery. Je vais leurs répondre aussitôt, je ne comprend pas cela qu'il ne reçoive pas mes lettres, cependant toi tu reçoit toutes.

Je voudrais bien être arriver à samedi pour savoir le resulta de mes blessures.

Ma Petite Margot je te quitte en t'embrassant du plus profond de mon coeur ainsi que les Enfants et la maman.

Ton Mari qui t'aime pour la vie.


E. Vallet


La charcuterie de la mère Vallet été exellente je la finirai demain

Encore de bons baisers.

Publié dans blogduboucher

Commenter cet article