02 février 1915

Publié le par Alain

Mercredi 2 Février 1915


Ma chère Marguerite


Tu seras encore trois jours s'en avoir des nouvelles car nous somme revenu à notre ancienne adresse d'hiert, j'ai reçut ta dernière lettre contenant les 5f je te remerci beaucoup, je sui en bonne santé et j'espère que la présente vous trouve de même je croit que je vais expédier mes abitans, je ne croit plus en avoir et je te jure que j'en serai pas fâcher, aussi aussitôt arriver j'ai changer de tou et j'ai dit que l'on fasse bouillir mon linge et rebouillire pour que mes locataires ne vienne plus chez moi, alors je pense que sa se réalisera, écoute ne tien pas du tout à les avoir, je préfère rester seul, Demain nous irons nous faire vacciner pour la Thiphoïde je serai certainement 2 ou 3 jours indisponible, il faudra y passer 2 fois, Ma chère Margot, j'ai retrouver mon lit et j'en sui pas fâcher ont est tous de même plus à son aise. Je ne voit rien grand chose à te dire je pense maintenant que l'ont pourra retablir nos correspondance régulière.

Je termine en t'embrassant milles fois de tous mon coeur. Ton mari qui t'aime pour la vie.


E. Vallet


Embrasse Petite Suzanne Henriette et tes Parents aussi grand mère Rousseau. Je serai certainement 3 ou 4 jours s'en nouvelles et moi aussi, mais j'espère que dans ce delaits nous conserverons tous une bonne santé.

Le bonjour de la part de M. et M. Courquin et Yvonne, je leur est fait une grande surprise

Aurevoir et à bientôt de tes nouvelles.

Publié dans blogduboucher

Commenter cet article