20 avril 1915

Publié le par Alain

Le 20 Avril 1915


Ma chère marguerite


En réponse à ta lettre du 16 je sui contant de vous savoir en bonne santé. Moi sa va bien aussi. Ce soir à 4 h ½ nous avons été nous faire vacciner pour la Variole. Il commence à nous embéter avec tous ces vaccinations le major n’a pas voulut vacciner le Comte par suite de toutes ces plaques qu’il a sur le corps. Je te garenti qu’il en a fait une foire devant tous les autres camarades. C’étais une rude corvée pour lui, ça doit être des maladie Vénériennes qu’il à dut attrapper étans garçon, en plus de cela il est toujours sal comme un porc. Je te jure que je sui très heureux de ne put l’avoir à mon équipe et je ne sui pas prêt de coucher au pret de lui non plus n'y encore bien moins de boire aprét lui. Ma chère Marguerite depuis bientot 10 jours je t’écrit exatement tous les jours. Sur tes lettres tu ne me dit pas si tu reçois tous les jours. Comme je t’ai dit hiers j’ai reçut l’argents annoncer mais pas encore le colis. Je pense le recevoir demain aussitot je te le ferais savoir.

Ces avec un grand ennui que j’ai apprit que tu ne pouvait t’approvisionnais en bœuf convenable. Cependant ont doit pouvoir en trouver il y aurait encore bien quelques chose la dessou comment ce fait t-il que Javelle donne des Bêtes à Duchène, ils ne se caussaient seulement pas avant mon départ, si c’est Javelle et qu’il savait que tu emprenais une moitié certainement qu’il l’aurai fait exprét. C’été peut-être entendu avec Morin. alors lui Morin où les prends t-il les bêtes qu’il tue, enfint tout cela sa m’ennuie beaucoup, je voudrais être revenu, peut-être que sa changerai. Ecoute recommende à Ferdinand Duchène que tu ne peux pas vendre cette marchandise, et qu’au contraire ton confrère se force à tuer de la viande de 1ère qualité pour t’empêcher de vendre. Di lui le jour qu’il n’aura pas ce qu’il te faut, qu’il te le fasse savoir alors tu t’arrangera à en faire venir de Tours de bonne qualité et la quantité qu’il te faut. Combien qu’il te faut de bœuf 200 livres la semaine alors ! lorsque tu en fais venir de Tours tu pourrais demander un globe et un devant complet sa te ferait ton poids approcimatif et ils pourrait te le donner à meilleurs comte qu’avec l’aloyau. Si Morin fourni les autres naturellement sa lui donne un abat complet tous les semaine, et puis il sera heureux de faire connaitre au gens que tu n’as que de la salter.

Heureusement que je pense qu’il en a fait plus qu’il ne fera maintenant. J’aurai peut-être le bonheur de revenir en bonne santé et si je peut le faire, je tâcherai de lui rendre la pareille.

Ma pauvre Marguerite, si tu peux arriver à gagner ta vie ces le principal aprét nous verrons. La seule chose qu’il nous faut ces de pouvoir nous trouver tous en bonne santé. Ma chère Marguerite je termine en t’embrassant milles fois de tout mon cœur ainsi que les enfants. Ton mari qui t’aime pour la vie.


E. Vallet


A demain le plaisir de te lire.

Publié dans blogduboucher

Commenter cet article